White_menu_arrow

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour continuer.

Conférence sur les «objets à comportements»

Événement à Québec (Canada)

Dans le cadre d'un travail collaboratif entre les groupes de recherche-création du laboratoire de design NXI Gestatio de l'UQAM et du groupe de recherche Reflective Interaction du laboratoire de l'École nationale des Arts Décoratifs de Paris (EnsadLab), les directeurs respectifs donneront une conférence sur les «objets à comportements». 

L’artiste et enseignant-chercheur français Samuel Bianchini travaille depuis quelques années à l’expérimentation et à l’étude de tels objets: comment, même dotés de systèmes robotisés élémentaires, des objets non figuratifs peuvent-ils faire preuve, par leur mouvement, de «comportements»? 

Dans le même spectre, l’artiste et enseignant-chercheur Nicolas Reeves développe depuis 2004 des robots volants cubiques, donc non anthropomorphiques, dont les mouvements sont perçus comme animés d'une intelligence émotionnelle.

En plus de discuter de leurs travaux récents et de l'intérêt commun qu'ils portent sur l'exploration du comportement des objets, ce sera l'occasion de faire un retour sur l'atelier ayant eu cours toute la journée à la chambre blanche sur ce sujet.

Nicolas Reeves
Architecte, artiste et créateur-chercheur. Professeur à l'École de Design de l'UQAM, il a fait ses études en physique (UdM 1998), en Architecture (MIT 1988) avec des formations à l'Atelier Philippe Madec (Paris) et le studio Jacques Rousseau (Montréal) et en arts médiatiques (Planetary Collegium 2015). Vice-président de la Société des Arts et Technologies jusqu'en 2008, il a aussi été directeur de l'Institut Hexagram pour la recherche-création en Arts Médiatiques et Technologies jusqu'en 2013. Son laboratoire, NXI Gestatio, explore les concepts d'ordre, d'organisation et d'information par un corpus d'oeuvres présentées à travers le monde. 

Samuel Bianchini
Artiste et enseignant-chercheur. Enseignant-chercheur à l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs (Paris) où il dirige le groupe de recherche Reflective Interaction (DiiP/EnsadLab) sur les dispositifs interactifs et performatifs, il a étudié l'art à travers différentes approches : Beaux-arts (Post diplôme, École régionale des Beaux-arts de Nantes), Arts Décoratifs (EnsAD), Art & Design (Central Saint Martins College of Art and Design, Londres), Arts appliqués (Ensaama, École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art, Paris), Arts et métiers (Cnam, Paris) et Arts plastiques (Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne). Ses réalisations mettent en œuvre des opérations physiques autant que symboliques, en contexte, en public et en temps réel, nous incitant à contempler, à réfléchir autant qu'à agir. Soutenant le principe d'une «esthétique opérationnelle».