White_menu_arrow

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour continuer.

Spectacles hybrides et métissés : Séminaire sur l'éloquence corporelle et sa dramaturgie

Progamme éducatif à Montréal

L’Éloquence corporelle et sa dramaturgie
Spectacles hybrides et métissés

QUESTION : Métissage, hybridité, transversalité. Comment conjuguer arts du conte, arts visuels ou composition musicale avec le théâtre corporel ?
RÉPONSE : OMNIBUS le corps du théâtre.

Samedi 29 avril (12h30 à 18h) et Dimanche 30 avril (10h à 16h)

Animées par Jean ASSELIN, Réal BOSSÉ et Sylvie MOREAU, ce séminaire requiert une participation pro active, à la fois physique et intellectuelle. Rencontre intensive destinée aux artistes qui s’intéressent à l’écriture scénique :

- mise en scène
- écriture
- scénarisation
- maîtrise d’œuvre
- chorégraphie
- direction d’acteur

Le vaste répertoire d’OMNIBUS le corps du théâtre, sa philosophie, ses règles de l’art, constituent le matériau de départ et alimentent les animateurs. Ceux-ci se partagent les quatre périodes de deux heures trente en fonction de leurs aléas professionnels.

De l’art du corps au corps du théâtre,
la démarche postule la primauté de l’acteur dans la production théâtrale, son apport substantiel au sens de l’œuvre dramatique. Reflet de l’universalité de la culture corporelle, chaque séminaire en aborde un aspect* :

SÉMINAIRE 1 -        Théâtre de répertoire
SÉMINAIRE 2 -        Adaptations, traductions et palimpsestes
SÉMINAIRE 3 -        Création contemporaine
SÉMINAIRE 4 -        Spectacles hybrides ou métissés.

Les séminaires sont indépendants les uns des autres ; la participation au séminaire 1 n'est pas un pré-requis aux séminaires suivants.

AU MENU DU PROCHAIN SÉMINAIRE :

Explorer la narration (il, elle, eux) ou le témoignage (je, me, moi), interroger l’image et se mettre à l’écoute du lyrisme.

Est-il possible d’écrire une dramaturgie non verbale, se conter des histoires, raconter l’histoire, mentir vrai à propos de soi ?

Passage de l’idée à l’acte ; comment mener à sa fin une mini fable apologétique ou une intrigue ?

L’art du corps a ses propres codes d’écriture : procédés poétiques, structures dramatiques. Il a des façons bien à lui d’utiliser le temps – fictif et subjectif ou alors objectif et métronomique – et l’espace – occupé ou parcouru.
Comment atteindre l’intimité dans l’artificiel ?
Comment soumettre son jeu à un matériau artistique autre, intégrer et maîtriser ce corps étranger ?

Information : http://mimeomnibus.qc.ca/ecole/description#74
Inscription : http://mimeomnibus.qc.ca/formulaires/inscription
Questions : [Masqué]