White_menu_arrow

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour continuer.

The House of Dust d'Alison Knowles

Événement à Montréal

En 1967, l’artiste Fluxus Alison Knowles réalise The House of Dust, l’un des premiers poèmes générés par un ordinateur. Chaque quatrain commence par « Une maison en…» suivi par des permutations aléatoires de matériaux, de sites ou de situation, de sources lumineuse et de types d’habitants. En 1969, Knowles traduit l’un des quatrains sous la forme d’une architecture installée à Chelsea puis à CalArts où converge une communauté foisonnante d’artistes et d’étudiants qui y proposent des installations, performances, concerts, cours de poésie, projections de films. L’exposition présentée à la Fonderie Darling retrace l’histoire de The House of Dust et invite des artistes contemporains à s’emparer de ce poème-partition et à proposer des interprétations nouvelles. Aurélie Pétrel examine les relations entre The House of Dust et le travail de  Peter Eisenman à partir de documents du CCA. D’autres œuvres interrogent les phénomènes de traductions entre différents types de langages, de médiums et de subjectivités, une dimension centrale de The House of Dust. Ainsi, A Constructed World interprète l’un des quatrains du poème en réalisant une « maison de papier » destinée à communiquer avec des anguilles vivantes et à servir de structure d’accueil à des ateliers, conférences et performances tout au long de l’exposition. Cette installation dialogue avec les propositions d’autres artistes invités dont les œuvres interrogent la communication entre les humains et non-humains, animaux, plantes ou machines : Stéphane Dégoutin et Gwenola Wagon, Jeff Guess, Martin Howse, Jonathon Keats, et les participants de Art by Translation Tyler Coburn, Lou-Maria Le Brusq, Joshua Schwebel et Daniela Silvestrin. Knowles propose également une nouvelle version de Gifts Objects For The House of Dust.

 

Commissariat : Maud Jacquin, Sébastien Pluot et les participants d’Art By Translation. ABT est un programme de recherche et d’expositions porté par L’ESBA TALM-Angers, l’ENSA Paris-Cergy et le CNEAI, Paris.